Une prise de conscience réélle des entreprises françaises

Dans le jeu concurrentiel actuel, les entreprises savent qu’elles doivent être proposer des prix au plus bas, mais sont bien conscientes que cela ne suffit plus selon une enquête menée auprès de 200 PME-PMI en mai et juin par le cabinet KPMG.
Ainsi, la technologie est citée parmi les facteurs de différenciation par 48% des sondés (contre 26% deux ans auparavant), la conception et l’innovation par 44% (contre 20%), le marketing par 44% (contre 25%) et l’intelligence économique par 43% (contre 17%).