Theseus , Pharos, Quaero, Vitalas, InfoM@gic

Dans le cadre du 6e programme-cadre pour la recherche et le développement (PCRD), la Commission Européenne soutient neuf projets : Semedia, Tripod, Rushes, Vidi-Video, Sapir, Victory, Divas, Pharos et Vitalas

Ces deux derniers projets sont d’ailleurs les plus prometteurs. Présenté par le norvégien FAST, Pharos (ex IaD) bénéficie par exemple d’une subvention de 8,5 millions d’euros tandis que Vitalas (Video & image Indexing and reTrival At Large Scale), a réussi à capter 4,7 millions d’euros.

Soutenu par l’INRIA, l’INA ou encore EADS, Vitalas (http://vitalas.ercim.org/) devrait donc entrer en concurrence frontale avec Quaero, un premier projet piloté par Thomson mais également InfoM@gic, un autre projet de moteur de recherche multimédia « francilien », soutenu par Thalès et développé au sein du pôle de compétitivité régional Cap Digital.

«Depuis que les allemands ont quitté Quaero pour créer Theseus, ce projet a pris du retard. Vitalas rassemble des chercheurs français et européens et nous devrions présenter un moteur très prochainement» explique Rémi Ronchaud, coordinateur administratif et financier de Vitalas.

Theseus (Allemagne), Pharos (Norvège), Quaero, Vitalas, InfoM@gic (France).. La multiplication des projets européens devrait en tout cas profiter aux poids lourds américains qui mènent également des recherches dans l’indexation de la vidéo ou de la reconnaissance d’image et de la voix, des briques technologiques qui devraient devenir indispensables à l’heure du web en vidéo.