Bonne année 2011 pour Antidot, en croissance de 18%

Antidot a encore progressé en 2011, avec un chiffre d’affaires en hausse de 18% à 3,6 M€. Profitant du succès de ses solutions Antidot Finder Suite et Antidot Information Factory, l’éditeur de solutions de recherche et d’accès à l’information réalise un résultat net de 456 k€, conjuguant croissance et rentabilité pour la 8ème année consécutive. Fort de son positionnement innovant avec le Linked Enterprise Data, Antidot poursuit son développement, en France et à l’international, notamment en s’appuyant sur un écosystème de partenaires et intégrateurs à valeur ajoutée.

L’année 2011 a confirmé le succès du moteur de recherche Antidot

Finder Suite et de la solution de valorisation de données d’entreprise Antidot Information Factory. Dans un contexte économique tendu, l’adéquation de ses produits avec les nouvelles attentes du marché a permis à Antidot de poursuivre sur sa trajectoire de croissance rentable entamée en 2003 : Antidot a doublé son chiffre d’affaires en 4 ans et réalise en 2011 plus de 20% de son chiffre d’affaires à l’international. En 2011, la base installée s’est considérablement élargie car Antidot a conquis, directement ou via des partenaires, plus d’une trentaine de nouveaux clients. Parmi ceux-ci figurent des acteurs du commerce en ligne comme Décathlon, Surcouf, Casino, Delhaize, BatiCenter, Findizer, Oreca, Musikia, Myboox, NewPharma, Wonderbox… de grands groupes comme Nestlé, Renault Trucks, Provalys, EdiPresse… ainsi que des institutions publiques comme l’Institut français, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, la Haute Autorité de la Santé, l’Institut de Veille Sanitaire, l’Office National Marocain du Tourisme, le Canton du Valais en Suisse…

Fabrice Lacroix, président d’Antidot, précise « Nous n’avons pas attendu que le cloud computing soit à la mode : nos solutions logicielles sont proposées en SaaS depuis plus de 10 ans. Ayant fait l’objet début 2011 d’investissements importants, notre datacenter nous permet de traiter, avec la meilleure qualité de service et des temps de réponse optimaux, les centaines de millions de requêtes issues des sites web et applications de nos clients. Nos logiciels sont bien entendu disponibles aussi en licences pour être installées au sein des systèmes d’information des entreprises et répondre aux contraintes d’infrastructure ou de confidentialité. Nous proposons également depuis peu une formule de licence hébergée qui permet au client d’acquérir sa licence et de nous en confier l’exploitation sur notre plateforme. Cette flexibilité commerciale est le reflet de la volonté d’Antidot de toujours mieux servir ses clients en répondant de façon souple et adaptée à leurs attentes. » Antidot fonde son développement sur l’innovation, la richesse fonctionnelle de ses produits et l’expertise d’une équipe comprenant 45 personnes, avec un élargissement notable du bureau de Paris. Antidot affirme sa volonté d’accroître les ventes indirectes : de nouveaux partenariats vont venir enrichir l’écosystème des SSII et éditeurs de logiciels qui accroissent la valeur de leurs offres en intégrant les solutions Antidot. Avec plus de 50% de son CA investi en R&D, et après plusieurs années de développement, Antidot est aujourd’hui le pionnier d’une révolution qui s’annonce dans l’accès à l’information avec le Linked Enterprise Data.

Cette approche nouvelle, exploitant les standards du web sémantique, permet d’agréger très simplement des informations et données issues des différents silos de l’entreprise et de les lier pour créer de nouveaux objets d’information, contextualisés selon les besoins de chaque collaborateur. Fabrice Lacroix ajoute « Nous avons pu mesurer très concrètement l’intérêt opérationnel et l’excellent retour sur investissement du Linked Enterprise Data dans le cadre de projets menés pour de grands groupes, et Antidot, qui compte des clients importants en Suisse, en Belgique et aux USA, va profiter de cette avance technologique pour amplifier son développement hors de France. »