La contrefaçon et le piratage

Les pertes financières liées à la contrefaçon et au piratage sont moins élevées que ne le disent certaines estimations, selon un rapport à paraître de l’OCDE, cité le 8 mai par le Financial Times. Selon l’OCDE, le manque à gagner en 2005 pour cause de contrefaçon ou de piratage a atteint « jusqu’à 200 milliards de dollars », affirme le quotidien des affaires en citant le rapport de l’organisation. Des chiffres cités par les industriels évoquent des pertes atteignant 600 milliards de dollars ou plus.

Le rapport, qui doit être approuvé par le conseil d’administration de l’OCDE plus tard dans le mois, précise que ce chiffre ne tient pas compte de tous les aspects de la contrefaçon, qui croît néanmoins à un rythme « préoccupant ».