la « sérendipité » est le fait de comprendre que l’on a trouvé ou découvert par hasard, par chance ou par accident, quelque chose d’important que l’on ne cherchait pas.

Dans son sens général, la « sérendipité » est le fait de comprendre que l’on a trouvé ou découvert par hasard, par chance ou par accident, quelque chose d’important que l’on ne cherchait pas. Le terme anglais « serendipity » apparaît avec l’auteur Horace Walpole dans le conte oriental « Voyages et aventures des trois princes de Serendip » (ancien nom de Ceylan, devenu Sri Lanka), dans lequel les héros, « ayant d’abord été formés avec soins, dans toutes les sciences, se tiraient toujours d’affaire grâce à leur talent exceptionnel pour remarquer, observer, déduire, à toute occasion », faisaient des découvertes par accident.

Appliquée à la veille et plus particulièrement à la recherche d’information, la « sérendipité » sera donc non pas de trouver par chance ce que l’on cherchait mais de trouver par hasard tout autre chose que ce que l’on cherchait.

Les technologies numériques, et notamment Internet qui met à disposition de tout un chacun un grand nombre d’informations, favorisent fortement la découverte de l’information par sérenpidité.

Cependant, une des caractéristiques clé de la sérendipité est sa fugacité. Il est quasiment impossible de retrouver le chemin qui a conduit à l’information sérendipienne. Il faut l’enregistrer immédiatement et l’indexer en clair systématiquement.

Face aux enjeux qu’elle représente, la sérenpidité doit être encouragée dans l’entreprise. Et les outils informatiques peuvent grandement y contribuer. Le développement d’un web social et communautaire, le Web 2.0, mettant au service de chacun des connaissances communes favorise fortement les capacités de chacun à trouver quelque chose d’imprévu et d’utile en cherchant autre chose. Par exemple, un service de bookmarks sociaux (du type http://del.icio.us/ ) couplé avec un outil de suggestion de sites (du type Yoono) va permettre à l’internaute d’être guidé vers des sites proches de ses centres d’intérêts mais qu’il n’a pas encore découvert et qu’il n’aurait peut être pas visité.

Dans le cadre du mois de l’intelligence économique, POLeN organise le jeudi 29 octobre 2007, un atelier Pra’Tic « Dix outils gratuits et indispensables pour la veille et la recherche d’information ». Découvrez par la pratique à partir des postes informatiques du centre de ressources les principales solutions technologiques permettant d’engager une démarche de veille et de partage de l’information.

Inscription en ligne : http://www.polen-mende.com/83E89-dix-outils-gratuits-et-indispensables-pour-la-veille-et-la-recherche-d-information.html