L’ensemble des pertes financières consécutives à des attaques informatiques est en légère baisse par rapport à l’année précédente

Etats-Unis : le CSI (Computer Security Institute) a fait paraître les résultats de sa 11ème étude annuelle portant sur la sécurité et la criminalité informatiques. Ce rapport a été réalisé en collaboration avec le « Computer Intrusion Squad » du FBI (Federal Bureau of Investigation), basé à San Francisco. Selon cette étude, l’ensemble des pertes financières consécutives à des attaques informatiques est en légère baisse par rapport à l’année précédente (pour l’échantillon d’entreprises et d’organismes interrogés). En revanche, cette étude a mis en évidence que les entreprises sont encore réticentes à informer les forces de l’ordre de l’existence d’un incident de sécurité. Selon une étude réalisée par la société Deloitte dans le secteur des nouvelles technologies, les entreprises ne s’investiraient pas suffisamment en SSI. Même si ces entreprises ont conscience des dangers qu’elles encourent, les investissements en sécurité des systèmes d’information ne sont pas à la hauteur de l’enjeu. Alors que 63% des entreprises interrogées considèrent être protégées contre les attaques externes, seulement 47% considèrent être protégées contre des attaques internes. Cette étude a été réalisée auprès de 150 sociétés réparties dans 30 pays.

Source : site du HRIE