Knowings crée un consortium de recherche soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche pour imaginer les logiciels collaboratifs du futur

L’Agence Nationale de la Recherche a retenu Knowings comme chef de file d’un important consortium de recherche afin d’imaginer les plates-formes collaboratives du futur.
Ce projet, sans précédent dans le monde du logiciel collaboratif, a pour ambition de bâtir une nouvelle génération de « plate-forme collaborative prédictive » capable de développer l’efficacité collective.
Des partenaires publics et privés

S’inscrivant dans les priorités stratégiques définies dans le Rapport Technologies Clés 2010 publié fin 2006 par la Direction Générale des Entreprises, ce projet est un bel exemple de projet de recherche basé sur le partenariat entre des laboratoires publics et des sociétés privées.
Le projet s’appuie sur l’expertise de Knowings dans l’univers du logiciel collaboratif et sur des partenaires scientifiques reconnus pour leurs travaux de recherche dans le domaine de la connaissance. Ainsi les laboratoires tels que l’INPG de Grenoble, le laboratoire LIRIS (CNRS) de l’Université Lyon 1, le laboratoire Syscom de l’université de Savoie, l’Ecole Supérieure de Commerce de Chambéry sont parties prenantes du projet de création d’un progiciel collaboratif de gestion des connaissances de nouvelle génération. Afin de mettre en application les recherches et de définir, avec précision, l’expression du besoin des utilisateurs, Scetauroute, spécialiste de l’ingénierie des infrastructures de transport en France et à l’international, le pôle Industrie de la Direction de la Recherche de Gaz de France et la société Antecim, bureau d’études techniques ont souhaité être les partenaires applicatifs de ce projet.

Un projet d’envergure

Financé à hauteur de 840 000 € par l’ANR, le reste du projet est supporté par l’ensemble les partenaires. Ce projet représente 7 000 jours hommes de travail répartis sur 3 années dont 2000 jours sont assurés par Knowings. Ce projet mobilise au total, plus de 35 personnes.

A terme, l’objectif est d’intégrer les résultats de cette recherche dans un progiciel collaboratif de nouvelle génération, compétitif, en complète adéquation avec les attentes du marché. Ces résultats opérationnels seront complétés par des résultats académiques avec la réalisation de 4 thèses de doctorats et par des communications scientifiques internationales.

La performance collective défi majeur dans l’économie du savoir :

Le projet de recherche piloté par Knowings part d’un constat très simple : lorsqu’un utilisateur utilise un progiciel, il peut laisser «des traces d’activités» qui permettent de comprendre son comportement, son contexte de travail. Afin de créer un progiciel capable d’interagir avec l’utilisateur, Knowings et ses partenaires travaillent sur l’enrichissement, l’analyse et l’exploitation de ces «traces». Ainsi, en fonction de leur interprétation, le progiciel mettra en œuvre automatiquement des processus pertinents et flexibles par rapport au contexte, adaptera son comportement, proposera des mises en relations, suggèrera l’accès aux connaissances capitalisées les plus pertinentes, etc. développant ainsi l’efficacité collective de groupes d’utilisateurs.

Grâce à ce projet, sans précédent dans le monde du travail collaboratif, Knowings affirme son positionnement à la pointe de l’innovation. Concevoir aujourd’hui les technologies du futur permet à l’éditeur de garder son avance technologique et de servir durablement les intérêts de ses clients.

Les partenaires du projet ANR :
Knowings – Contact Scientifique : Philippe De Rivarola
l’INPG de Grenoble Laboratoire L3S (UMR 5521) – contact scientifique : Franck POURROY
l’Université Lyon 1 Laboratoire LIRIS (UMR CNRS 5205) – contact : Alain MILLE
l’université de Savoie Laboratoire Syscom – Contact Scientifique : Thibaud CARRON
l’Ecole Supérieur de Commerce de Chambéry Laboratoire MUSI – Contact Scientifique : Jean-Mathias HERAUD
Scetauroute – Contact Véronique Remande
Gaz de France (Pôle Industrie de la Direction de la Recherche) – Contact Alain Quinqueneau
Les grandes phases du projet ANR :
Début 2008 : libération de la Version 1 de la plate-forme collaborative socle du futur progiciel (Technologie JAVA)
Fin 2008 : 1ère version de test de la plate-forme implémentée chez les partenaires industriels.
2009 : Finalisation d’une solution opérationnelle commercialisable et soutenance des thèses.