iPinion : un projet Cap Digital pour analyser la réputation sur le Réseau

Piloté par LINGWAY, éditeur de moteurs d’analyse et de recherche spécialisés s’appuyant sur des technologies sémantiques, le projet iPinion fait partie des 44 projets sélectionnés en septembre 2009 dans le cadre de l’appel à projet Web 2.0 lancé par le Secrétariat à l’Economie Numérique. Il a pour objectif le développement d’outils et de services d’analyse sémantique et de représentation cartographique des données sur le Web, notamment pour mesurer l’e-Réputation des entreprises, des organisations ou des marques.
Labellisé par le Pôle de Compétitivité Cap Digital Paris-Région, ce projet de R&D collaborative d’un montant global de 1 500 000 euros sur 2 ans, démarré début 2010, est mené conjointement par 3 partenaires :
« LINGWAY, à travers sa structure de R&D LINGWAY Labs, qui apporte ses produits et son expertise dans le traitement automatique des langues,

* la société PIKKO, qui apporte ses produits et son expertise dans l’analyse de données et la cartographie,
* et le médialab de Sciences Po qui apporte son expertise dans le domaine de la recherche en sciences humaines et sociales et de la représentation des controverses.

Radio France et Moët and Hennessy apporteront en parallèle leur point de vue d’utilisateur d’études, et leur expertise dans l’expression des besoins et l’évaluation des résultats.
« Le Web 2.0 agit comme un tsunami informationnel et représente déjà 90% du contenu du Web, une matière première idéale pour connaitre l’opinion et réaliser des études à moindre frais, pour peu que l’on puisse se doter des outils et des méthodes à même de l’exploiter. C’est l’objectif de ce projet ambitieux qui s’appuiera notamment sur les dernières avancées des technologies d’analyse sémantique et linguistique » indique Bernard Normier, PDG de LINGWAY.
« Au-delà des technologies, le projet iPinion doit également permettre de comprendre en profondeur les logiques et les thématiques qui forment l’opinion sur Internet, d’en mesurer l’importance et d’en représenter la structure et l’évolution » précise de son côté Dominique Boullier, Coordinateur Scientifique du médialab de Sciences Po.
« Enfin, grâce aux technologies de cartographies interactives que nous proposons et leur parfaite complémentarité avec les outils de text-mining Lingway, il sera plus facile de visualiser un ensemble de données complexes et interagir avec elles » conclut Christophe Douy, PDG de PIKKO.

iPinion se propose de lever 4 verrous bloquants :
– Définir les conditions dans lesquelles des corpus pertinents peuvent être réunis, et développer les outils capables de réaliser leur recueil sur Internet.
– Développer les outils capables d’identifier dans les pages Internet les zones de textes ayant un réel intérêt informationnel.
– Développer les outils d’analyse linguistique et sémantique capables de repérer et catégoriser finement les opinions exprimées dans ces pages, notamment les liens logiques et les modalités de jugement.
– Développer les outils d’analyse de données et de cartographie permettant une représentation intuitive et pédagogique de la structuration, du contenu et de l’évolution de l’opinion sur Internet.

Si ces 4 points qui sont aujourd’hui bloquants sont résolus, cela pourra introduire une rupture significative dans le monde des études de marché et d’opinion et le champ immense des données d’opinion sur Internet sera ainsi ouvert à une exploitation, entraînant en corollaire une baisse du coût moyen des études grâce à l’automatisation introduite dans les nouvelles méthodes.
Ainsi tout comme les technologies développées par Google en matière de publicité ont permis d’ouvrir ce marché à des PME qui en étaient jusqu’ici exclues, on peut raisonnablement espérer que les méthodologies et les technologies qui seront développées et proposées à terme grâce au site iPinion.fr, devraient ouvrir de manière analogue le marché des études aux PME, et aux laboratoires de recherches en sciences sociales.