Dow Jones acquiert Factiva

New York, le 18 octobre 2006. Dow Jones & Company (NYSE: DJ) annonce la signature d’un accord définitif portant sur l’acquisition des 50 % de la participation de Reuters dans la société Factiva, assurant à Dow Jones la propriété totale de Factiva. La finalisation de la transaction, prévue pour la fin 2006, est assujettie aux approbations réglementaires et autres conditions habituelles.

« Le fait de détenir la totalité de Factiva facilitera la poursuite de notre mission, qui consiste à être le meilleur fournisseur mondial de contenu professionnel et associé, de haute qualité, essentiel et facilement disponible sur tous les canaux médias», déclare Rich Zannino, CEO de Dow Jones. « Cette acquisition va permettre de quasiment doubler la taille de notre groupe Enterprise Media. Avec la vente – précédemment annoncée – d’un maximum de six de nos journaux locaux, cette acquisition confirme notre volonté à réduire notre dépendance vis-à-vis des publications imprimées, et à redéployer notre capital pour assurer à nos actionnaires le meilleur retour sur investissement, en fonction des opportunités. »

M. Zannino poursuit : « Reuters a été un excellent partenaire, et depuis 1999 notre joint-venture Factiva a créé une valeur ajoutée significative pour les clients et les actionnaires de Dow Jones et Reuters. Pour Factiva, le moment est particulièrement propice pour appartenir désormais à un seul propriétaire. D’un point de vue stratégique et opérationnel, Factiva s’accorde parfaitement avec notre groupe Enterprise Media, et engendre pour nous d’importantes synergies et un retour financier intéressant, tout en nous permettant de faire à Reuters une offre attractive. Le risque est mesuré, car Factiva sera intégré au groupe Enterprise Media de Dow Jones, groupe dirigé par Clare Hart, qui a été CEO de Factiva de 2000 à février 2006, date de sa nomination en tant que Président d’Entreprise Media Group de Dow Jones. Au nom de toute notre société, je souhaite la bienvenue dans la famille Dow Jones aux nombreux talents que compte Factiva. »
La transaction Factiva
Dow Jones s’acquittera d’un montant de 160 millions de dollars, composé d’environ 153 millions en cash et de 7 millions en actions privilégiées émises par Factiva, assujetties à un ajustement du fonds de roulement. En outre, Dow Jones effectuera des versements annuels durant les 3 années et demie à venir, dans le cadre de divers accords, pour un montant estimé à 25 millions de dollars. Dow Jones bénéficiera d’un avantage fiscal associé à l’augmentation de sa participation dans Factiva, représentant un montant d’environ 25 millions de dollars. Le montant réglé en cash sera financé par les ventes d’un maximum de six publications locales du groupe Ottaway.

En 2006, Factiva devrait générer un chiffre d’affaires d’environ 290 millions de dollars, avec un EBITDA récurrent de 27 millions de dollars. Sur une base au pro-forma, et en tenant compte de la cessation de certains paiements à Reuters qui ne seront plus effectués par Factiva, ainsi que des économies d’échelle résultant de l’intégration de Factiva au groupe Enterprise Media de Dow Jones, Factiva devrait générer environ 290 millions de dollars de chiffre d’affaires et 50 millions d’EBITDA, qui s’ajouteront à ceux de Dow Jones. En 2006, les coûts d’intégration devraient réduire le bénéfice d’environ 0,03 dollar. En 2007, la transaction devrait augmenter le BPA d’environ 0,03 à 0,05 dollar, après la prise en compte d’environ 0,02 dollar de coûts supplémentaires d’intégration.

Actuellement, Dow Jones considère la participation de 50 % dans Factiva comme un placement de participation, et sa part de 50 % des bénéfices de Factiva comme un revenu d’investissements. Après l’acquisition, Dow Jones inclura dans sa comptabilité 100 % du chiffre d’affaires, des dépenses, de l’EBITDA et du bénéfice d’exploitation de Factiva, accroissant de manière significative ses résultats financiers consolidés. À partir des données 2006 au pro-forma (et en comptabilisant les synergies), le chiffre d’affaires devrait augmenter de 290 millions de dollars, l’EBITDA de 50 millions et le bénéfice d’exploitation de 32 millions.

Factiva est aujourd’hui le premier fournisseur mondial de contenu, de produits et de services de recherche pour les entreprises internationales, principalement dans les secteurs de la finance, des affaires, des services professionnels et des administrations. Factiva compte 1,6 million d’abonnés payants. Le siège de la société est à New York, et des activités annexes sont gérées à Princeton (New Jersey), dans des bureaux partagés avec Dow Jones. Factiva compte environ 750 employés et 33 sites dans le monde. La société propose des actualités et des informations provenant de plus de 10 000 sources, disponibles par abonnement via des offres d’accès simples et adaptées aux besoins des entreprises. Factiva a été fondée en 1999 sous la forme d’une joint-venture 50/50 détenue par Dow Jones et Reuters, pour associer et s’appuyer sur les activités de recueil de données, d’archivage et d’informations économiques et financières proposées par Dow Jones en Amérique du Nord, et par Reuters en Europe et Asie.

D’un point de vue stratégique, la participation à 100 % dans Factiva conforte la volonté de Dow Jones d’être le meilleur fournisseur mondial de contenu professionnel et associé, de haute qualité, essentiel et facilement disponible sur tous les canaux médias, afin de générer davantage de valeur pour ses clients et actionnaires. Cette acquisition lèvera certains freins qui limitaient les opportunités de Factiva sur son marché principal, celui de l’entreprise. Factiva pourra ainsi développer, avec Dow Jones Newswires et Dow Jones Licensing Services, des applications pour mieux cibler le marché des services financiers. Ainsi, Dow Jones Newswires et Dow Jones Licensing Services pourront mieux satisfaire leurs clients, en proposant une suite complète de solutions d’information de bout en bout. Enfin, le Dow Jones Consumer Media Group pourra s’appuyer sur les fonctions sophistiquées de recherche d’entreprise de Factiva, afin de développer des outils de recherche d’actualités et d’informations ciblant le marché grand public.