Bernard Bajolet, le futur Monseur Renseignement à l’Elysée

Bernard Bajolet, 59 ans, actuel ambassadeur de France en Algérie fin connaisseur du monde arabe devrait rejoindre l’Elysée courant juillet pour coordonner les activités des quelque 14.000 hommes et femmes des services de renseignements.

Ce poste nouveau est prévu dans le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale qui sera publié courant juin. A l’Elysée, la structure qui sera installée auprès de M. Bajolet assumera les tâches du Comité interministériel du renseignement (CIR) installé au Secrétariat général de la défense nationale (SGDN, dépendant du Premier ministre).
M. Bajolet aurait rencontré, au cours des semaines précédentes, les directeurs des services de renseignement et de contre-espionnage, relevant du ministère de l’Intérieur et de celui de la Défense. S’agissant de l’Intérieur, il s’agit de la Direction de la surveillance du territoire (DST) et des Renseignements généraux, qui seront regroupés dans un mois au sein de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Pour la Défense, il s’agit de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), la Direction du renseignement militaire (DRM), la Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD, ex-Sécurité militaire).

La DCRI regroupera au 1er juillet quelque 3.500 policiers et traitera du domaine du renseignement dit en « milieu fermé » (sûreté de l’Etat, intelligence économique, terrorisme).
Le patron actuel de la DGSE, l’ambassadeur de France Pierre Brochand, 66 ans, devrait quitter son poste en juillet 2009, date de sa limite d’âge.

SOURCE : AFP