Antidot rejoint le pôle de compétitivité Cap Digital Paris Région et annonce sa participation au projet SAMAR

Antidot, fournisseur de solutions de recherche d’information, confirme son engagement dans le développement et la promotion des solutions innovantes de recherche d’information en annonçant son adhésion au pôle de compétitivité Cap Digital Paris Région.

Cap Digital est le pôle de compétitivité des contenus numériques. Le pôle est structuré en association loi 1901, à but non lucratif. Selon les Statuts de l’association, Cap Digital est composé d’un conseil d’administration et d’un bureau exécutif. Près de 500 adhérents lui font aujourd’hui confiance pour leurs projets de R&D, tant en termes de financement que d’expertise, et pour le développement de leur entreprise.
Fort de son expertise technologique dans le secteur des outils de recherche d’information, Antidot partagera son savoir-faire avec les autres contributeurs avec pour principale mission de présenter des projets innovants, coopératifs et à valeur ajoutée. A ce jour, Antidot participe au projet Samar porté par l’éditeur Temis. Antidot, qui rejoint les 11 partenaires du projet, apportera son expertise en matière de d’indexation, de catégorisationde l’information et de recherche cross-lingue (françaisarabe ; anglaisarabe).

Fabrice LACROIX, Président d’Antidot : « Le projet Samar va nous permettre de transposer notre vision et notre technologie pour le marché des pays de langue Arabe qui représente un vrai enjeu commercial pour notre développement. »

Présentation du projet Samar :

Le projet a pour objet le développement d’une plateforme de traitement multimédia en langue arabe et de valider ces travaux en menant des expérimentations sur la totalité des dépêches arabes produites jusqu’ici par l’AFP, un ensemble de flux radio arabes et un ensemble de flux télévisuels arabes. Cette plateforme sera ensuite utilisée par l’ensemble des médias arabisants de la bordure méditerranéenne, du Moyen-Orient ainsi que pour des projets d’Intelligence Economique et de Renseignement.
La complexité de la langue arabe est un vrai défi et un nombre important de verrous techno-linguistiques devront être levés tels que :
– la voyellation de l’arabe dans les textes pour la recherche,
– la transcription de la parole en arabe sachant qu’il existe plusieurs dialectes à retranscrire de façon homogène,
– l’appariement français – arabe d’entités nommées,
– etc.

Riche de sa technologie et des retours d’expériences industriels, Antidot reste conscient de la nécessité d’aller encore plus loin en matière de coopérations industrielles et académiques. Dans ce contexte, la société entend faire adopter une démarche volontariste d’innovation par une participation proactive au projet Samar.