ALERTE GEOPOLITIQUE A LA RECHERCHE DES TEMPS NOUVEAUX

Alerte Géopolitique – Septembre 2009 « A LA RECHERCHE DES TEMPS NOUVEAUX » (UNIVERSITE D’ÉTÉ DU MEDEF SEPTEMBRE 2009) Les grands thèmes qui ont attiré notre attention pendant ces 3 jours QUAND NOS ENFANTS AURONT 100 ANS · Tu seras compétitif mon fils · Tous enfants de Bill GATES · L’enfant, la dette et les retraites : un monde de vieux sur les épaules AVEC OU SANS PROFIT APOCALYPSE NOW ! · Crise ou sortie de crise · La décroissance prospère · A quoi servent les économistes ? LE CAPITALISME SERA ETHIQUE OU NE SERA PAS NOTRE PLANETE DU POLE SUD AU POLE NORD VERS OU ALLER ? · La vie spirituelle au 21° siècle · La toile va-t-elle craquer ? LA LIBERTE SEULE VALEUR IMPERISSABLE DE L’HISTOIRE · Être ou ne pas être politiquement correct ! · Surveiller ou punir… Pour rappel quelques phrases clés des universités Medef Polytechnique2008 encore plus vrai que de raison en 2009 « Le corporatisme nous tue, la démagogie sociale nous anesthésie, les politiques ont un problème avec l’initiative, l’innovation & globalement avec le secteur privé. Nos systèmes économiques sont trop interdépendants et trop tertiarisées. En Occident, aucune politique gouvernementale ne peut s’y soustraire, le temps est au régime amaigrissant des déficits budgétaires. La France va mal parce que nous sommes empêtrés dans un modèle de carcan économique semi dirigiste, semi interventionniste issu de l’après guerre dans lequel les partenaires sociaux bénéficient de rente de situation. C’est ce modèle qui anesthésie tous ceux qui osent entreprendre et qui préfère développer l’état providence, la prédominance de la fonction publique, l’assistanat et les chimères du temps libre. « Hervé BOISSONADE septembre 2008 » En quelques mots notre synthèse en direct d’HEC : 1. Notre système éducatif est défaillant car il ne prépare pas suffisamment nos élites (dirigeants & décisionnaires) à répondre aux défis conjoncturels et aux crises structurelles qu’engendrent la mondialisation des échanges des biens et des personnes dans un univers de compétition internationale et dans un environnement de libre échange. La résultante la bulle spéculative de 2008. Les modèles éducatifs Anglo-Saxon et surtout ceux des pays émergents d’Asie du Sud Est sont plus corrosifs, plus subtiles, plus amorales, plus individualistes… « L’histoire du rafale de Dassault et des réacteurs nucléaires de 3° génération d’Areva» Notre devoir de toute urgence est de préparer les futures générations à mieux préparer la défense de notre identité à travers la richesse de notre culture, de notre histoire et de nos fondamentaux philosophiques afin de mieux anticiper les subtilités du langage. La carence actuelle en français et en littérature de nos étudiants risque de nous être fort préjudiciable dans un avenir proche car le nivellement par le bas à travers le langage phonique nous expose à perdre la légitimité de notre identité et de nos racines. D’une manière globale nous devons dans nos entreprises afficher la pertinence de notre civilisation et de notre culture générale comme arme et outils de négociation et de transaction. « Cela sera notre force et notre différence face aux manques d’émotivité & à la causticité des peuples Asiatiques (Chinois et Indiens) » 2. Notre bienséance et notre politiquement correct ont réduit à leur plus simple expression le sens critique des médias et l’intelligence critique des hommes politiques dans l’exercice de leurs fonctions. Tout cela, au nom de la démocratie, de la pluralité, de la lutte contre le racisme et de la sacro sainte hypocrisie qui se cache sous la vertu de tolérance La fadaise est de mise sous contrainte et couvert de la protection des minorités agissantes… La réalité économique du modèle de société dit à la française, c’est que la lourdeur de nos administrations avec ses institutions et collectivités sont à la base complètement décalées avec les vissicitudes et contraintes économiques que vivent aux quotidiens les chefs d’entreprise, puisque la notion de risque & de création de l’entrepreneur sont des équations inconnues pour la plus grande majorité (la France Collectiviste). C’est pourquoi nous assistons de plus en plus dans nos régions en réponse à ses défaillances à des alliances économiques et politiques de contre nature qui sont plus proches de la compromission, de la prise illégale d’intérêts et de pratiques corporatistes crypto protectionnistes. 3. le système bancaire préfère réinvestir sur les marchés financiers l’argent que l’Etat lui à réinjecter plutôt que de prêter aux entreprises & d’aider à la création. Il ya urgence, car il y a un réel blocage dans le secteur privé. Contrairement aux discours & à la langue de bois pratiqués par leurs Présidents respectifs (BNP, Société Générale), les banques françaises sont responsables du manque de liquidités disponibles sur le marché intérieur et contraignent les entreprises (PME-TPE) à la sclérose voir à l’asphyxie. Quand il s’agit de prêter à une collectivité territoriale surendettée même sous tutelle et de plus épinglée par la Cour Régionale des Comptes, on ne regarde pas la qualité des garanties et on n’applique pas les mêmes critères de solvabilité. Les Présidents des Tribunaux de Commerce et le Parquet en général, pourraient faire preuve d’un peu plus d’audace en condamnant « les fossoyeurs » pour non assistance économique… Mais contrairement à une idée reçue et largement répandue les banquiers ne sont pas des partenaires associés mais seulement des prêteurs sur gage ! Que cela vous plaise … On a vu dans l’histoire comment les banquiers finissaient en des temps pas si lointain (templiers, lombards, vénitiens, & autres usuriers …) 4. Notre Monde va mal car la nature de la biosphère se dégrade, en 2050 nous serons 9 milliards d’habitants sur la planète et si la calotte glacière continue à fondre à cause de la non-limitation de l’effet de serre et du réchauffement climatique en cours, le niveau des mers pourrait monter de 12 m sur nos littoraux. Des régions entières pourraient disparaître. Le dérèglement météorologique ne fera que s’amplifier (ouragans, tempêtes, orages électromagnétiques, raz de marée) et nous aurons de plus en plus de problèmes sanitaires à gérer avec nos Dom Tom dans les situations d’urgence. Ils ont raison de vouloir l’indépendance, cela nous coutera moins cher sauf devoir de solidarité ! Certains pays insulaires seront durement affectés économiquement et socialement et, il est à prévoir des flux migratoires définitifs du Sud Vers le Nord. Le socle continental européen même très élargi serait en flux récessif démographique de 70 millions d’habitants contrairement aux autres continents comme l’Afrique, le Moyen Orient, L’Inde et la Chine. Sauf entrées de la Turquie et de la Russie… « Comble de l’histoire cela serait la réunion du Saint Empire Romain Germanique, Byzantin et Ottoman ! » Les problèmes pandémiques dus au réchauffement seront un réel problème pour la société et le manque d’eau sera source de conflits entre les peuples. D’où une prise de conscience universelle qui doit voir le jour maintenant pour préserver nos générations futures. Produire moins pour consommer mieux et différemment, changer nos habitudes en gaspillant moins et utiliser tout ce qui est recyclable à grande échelle. Ne plus écouter les cassandres du consumérisme… 5. . 5. D’où le sujet brulant et d’actualité pour 2009-2010. La prévention pandémique à H1N1 & l’impact sur notre économie du taux d’absentéisme si les chiffres annoncés se concrétisent : Selon la banque mondiale, le cout minimal estimé en pourcentage du PIB mondial de la pandémie de grippe A sera de 0,7%. L’absentéisme, (Le gouvernement table sur un absentéisme de 40% des effectifs au plus fort de la crise) et la crainte de la contamination auront des effets directs sur une croissance déjà fortement absente. – les difficultés dans les transports – chômage technique – baisse des flux touristiques. – Limitation des rassemblements et des déplacements Votre entreprise est-elle parée pour amortir le choc et cette menace directe à son existence ? 6. Menace ou opportunité ? Notre cabinet « HB Management & Associés » avec son partenaire de gestion de crise « Prevention Risk Group » sont en mesure de vous proposer des solutions alternatives anticipatives. Après une analyse stratégique des points clés de votre entreprise, nous vous proposerons un plan de continuité de vos activités (PCA). Conformément à la circulaire DGT 2009/16 du 3 juillet 2009, les entreprises doivent mettre en place un plan de continuité d’activité (PCA) pour la poursuite de leur exploitation, le maintien de leurs prestations et la protection de la santé de leurs collaborateurs. Le PCA a pour objectif de permettre à l’entreprise de continuer à fonctionner en mode dégradé grâce à une organisation adaptée afin de ne pas mettre en jeu sa survie. Dicté aujourd’hui par une actualité pressante, ce plan est un outil opérationnel et pragmatique qui s’adapte à toute situation de crise pour les mois et les années à venir. Plus que la simple prévention à une crise passagère, notre démarche s’inscrit sur plusieurs axes principaux afin de transformer la menace en opportunité à plus long terme : – Contrôle et forte diminution des frais de déplacement par le développement de systèmes de communication efficaces et disponibles. – Optimisation de votre présence sur le terrain, au plus proche de vos collaborateurs, avec plus de réactivité et de pertinence. – Maîtrise des impacts environnementaux de votre activité. – Gain majeurs en productivité et confort pour vos collaborateurs. Ensemble, nous transformerons une menace en opportunité d’avenir pour vous faire prendre une longueur d’avance ! « Le génie, c’est de savoir saisir les opportunités » Pandémie grippale : des PME du Languedoc Roussillon au service des PME. Les Cabinets HB Management & Conseils et Prevention Risk Group® ont mis en commun leurs expertises pour répondre à vos besoins dans : – L’adaptation de vos objectifs, – l’évaluation des enjeux financiers, – l’analyse des conséquences pour votre activité, – la réorganisation ponctuelle de vos activités prioritaires, – l’adaptation à la crise de votre ressource humaine, – la protection de la santé de vos collaborateurs et de vos clients. Anticiper la crise, c’est réduire ses vulnérabilités face à la concurrence. Hervé BOISSONADE HB : 06 03 03 25 63 JH : 06 03 61 35 93 T/F : 04 68 71 65 49